Où se situe t-elle?

C’est une mer fermée d’Asie centrale, elle se trouve entre le Kazakhstan au nord et l’Ouzbékistan au sud. Dans les années 60, avec une surface de 68000 km², elle était la 4eme mer d’eau salée au monde. Elle a depuis perdu  50% de sa surface.

Comment en est on arrivé là ?

Suite à la décision du gouvernement soviétique d’intensifier la culture du coton, pour de plus grands profits, les  2 principaux fleuves qui alimentaient l’Aral, ont été détournés pour irriguer les cultures. Actuellement, même les fleuves sont à sec . De plus, tous les produits chimiques utilisés pour les cultures, ont tué la faune marine. Tout est pollué, l’eau,  mais aussi  l’air saturé par le sable emporté par le vent. La population vivant exclusivement de la pêche se retrouve sans ressources. Le bétail se désaltère dans de l’eau empoisonée, le climat s’est modifié et des maladies graves telle que la tuberculose, infections du sang,… font des ravages parmi la population

Y a t-il un espoir d’enrayer cette catastrophe?

Le plan de sauvetage mis en place ne parviendra évidemment pas à récupérer une mer équivalente à celle des années 60. Des projets comme la construction d’une digue a permis  une montée des eaux de 12 m.  D’autres travaux sont à l’ordre du jour, une nouvelle digue, la construction d’un canal vers la mer Caspienne, des écluses pour une plus grande l’étanchéité des canaux d’irrigation et une diminution des terres cultivées. La première priorité serait  de stopper l’agriculture intensive. Mais l’ Ouzbékistan, moins riche en pétrole et en gaz que ne l’est le Kazakhstan, n’est pas prêt à renoncer à la culture du coton, qui fait vivre des régions entières.

Conclusion

Si rien n’est décidé rapidement, une population sera décimée, et on verra apparaître le plus grand désert au monde à la place de la mer d’Aral.

Sources : encyclopédie Larousse,artidoc

L’affiche de Yann Arthus Bertrand sur le développement durable « Préserver l’eau«