Bonjour à tous, Aujourd’hui, je vais vous expliquer un vendredi classique dans l’option environnement. tutorat-aip

Le cours d’activités d’insertion professionnelle

Ce vendredi 12 novembre, c’était atelier « nichoirs ».  Nous étions réunis (les élèves de sixième année)  avec ceux de cinquième pour travailler en tutorat.   L’atelier consistait à fabriquer, à partir de bois de récupération (des palettes et des caisse à vin),  trois types de refuges pour auxiliaires de jardin : un nichoir pour oiseaux semi-cavernicole, un gîte à chauve-souris et un abri pour hérisson.

Le nichoir semi cavernicole

Il doit être placé à une hauteur de 3 à 6 mètres de haut et être suspendu dans le vide pour éviter tout prédateur (chat).
Il convient au rouge gorge ou au Rougequeue noir.

Le gîte pour chauve-souris

bricolage-aipIl est un peu tard pour cette année car nous sommes quasiment en hiver. Mais dés le printemps prochain,  il servira de gite d’été aux chauve-souris. En effet, l’hiver, les chauve-souris hibernent dans d’autres types de lieux (grottes, granges, caves, ..)

Les gîtes que nous avons fabriqués à partir de caisses de vin ont la particularité d’avoir des entailles à l’intérieur pour que les chauves-souris puissent s’y accrocher. L’ouverture est située en bas.

L’abri pour hérissons

Celui-ci est  le plus grand des 3 refuges.  Le hérisson a besoin davantage de place. Son abri pourra servir en hiver pour l’hibernation et l’été pour la femelle et ses petits.  Sa particularité est son ouverture. Nous avons conçu une entrée à droite et ensuite à gauche après le sas. Cette astuce empêche les visiteurs indésirables de pénétrer dans l’abri.

Mon avis sur ce type d’exercice pratique

Cette activité a permis d’apprendre le maniement des outils tels que la visseuse, le marteau, la scie sauteuse, … Nous avons appris à distinguer les mèches à béton, à bois ou encore à métal. Nous avons pu échanger nos idées au sein de chaque groupe.
Dans le cadre du métier de technicien en environnement nous serons forcément amenés à utiliser ce genre de matériel, il est donc essentiel de savoir comment l’utiliser et l’entretenir.
En conclusion, cette activité était très enrichissante pour nous tous. Elle est aussi en lien avec le zéro déchet et la récupération. Nous a donc permis d’appliquer notre savoir acquis au cours de ces deux dernières années. Chose importante à retenir de cette journée  : « Mesure deux fois , coupe une fois !!! »