L’an dernier nous avons répondu à l’appel à projet « École plus propre » proposé par l’ASBL Be WaPP. panneau-chewing-gumNotre Institut a été choisi  pour relever le défi de labellisation. De novembre à mai, les écoles sélectionnées mettent en œuvre des actions de prévention, de tri et de propreté au sein de leur établissement mais aussi aux alentours.

Si ces démarches s’avèrent efficaces, les écoles pourront prétendre au label école plus propre décerné par l’ASBL Be WaPP.

Pour y arriver, l’Institut a reçu un soutien financier pour mener à bien ses actions.

La team et sa charte d’engagement

La première étape de notre projet fut de former une équipe, rebaptisée par la suite  « tree time » . Notre  team est constituée d’un public hétérogène et représentatif du public scolaire ( membre de la direction, professeurs de matières et degrés différents , élèves, membre du personnel d’entretien, chef d’atelier, comptable, … ). Le défi est d’impliquer l’ensemble de la population de notre Institut et de faire de la propreté une priorité.

La plate-forme école plus propre et son coach Hygea

Après plusieurs réunions en interne pour constituer la team, nous avons eu la visite de notre coach. C’est un autre avantage de participer à ce projet, nous sommes guidés et suivis lors de nos avancées.

 

 

Ce soutien extérieur permet souvent de rendre notre approche plus cohérente et d’avoir une démarche plus globale.

Le troisième atout est l’accès à la plateforme de l’asbl et aux outils pédagogiques en ligne.

Enquête et recensement du matériel de tri

Suite à un audit interne au sein de l’école (classes, lieux partagés, abords de l’école), nous avons relevé les points d’amélioration pour rendre notre école plus propre.

Nous avons comptabilisé les déchets mal triés, retrouvés à même le sol ou encore coincés dans les radiateurs.  Le tour de l’école a été fait pour recenser les poubelles de tri dans la cour, les classes, le self, …

Pour rendre cet état des lieux plus ludique, nous avions reçu des « clics » compteurs. Rien n’a échappé à la team, ni les chewing-gums sous les bancs, ni les mouchoirs sur les appuis de fenêtre.

Après cette enquête rondement menée par l’ensemble des membres de la « Tree Time » , le diagnostic nous a conduit à proposer des actions ciblées.

Un plan d’action sur 3 axes :  tri-propreté- prévention

Notre coach nous a joué une nouvelle fois son rôle et nous avons établi ensemble un plan d’actions.

Les  actions qui doivent nous mener à la labellisation sont :

  • L’école en couleur avec une harmonisation du code couleur des poubelles de tri et l’installation d’ilots (au self et dans la cour).
  • Le ramassage de printemps (automne)
  • L’action stop- mégots
  • Le ramassage des papiers/cartons au premier degré
  • La création de panneaux chewing-gum
  • Un achat groupé de gourdes à tarif préférentiel pour les élèves

Les actions reprises dans notre tableau de bord nécessitent de répondre à certains critères.

Chaque lieu (classe, lieux partagés, abords de l’école) doit être au moins une fois ciblé et l’ensemble des actions doit couvrir les 3 piliers (tri-propreté- prévention)

Évidemment, la pandémie et le confinement ont mis à mal un certain nombre de ces activités et aménagements.

Néanmoins nous avons réussi à  nous adapter en partie.

Les actions entreprises malgré la pandémie

La journée propreté au sein de l’école

ramassage-automneLe ramassage de printemps a été postposé et « confiné » au sein de l’école. Nous avons donc opté pour une journée de sensibilisation « propreté « dans notre enceinte.

Les élèves de la section environnement ont proposé différents ateliers à l’ensemble des classes de l’Institut.

  • Un atelier sur la vermicompostière
  • Une atelier sur le compostage collectif de l’école
  • Un atelier Eco-design – récupération et mise en peinture de palettes transformées en bancs
  • Une information sur les produits locaux (en prévision de croque local) . Une manière de montrer aussi les avantages de manger des fruits locaux lors des collations (0 déchet/ compost/etc)
  • Un ramassage avec les mesures sanitaires requises avec un rappel des consignes de tri

Le marché des saveurs et zéro-déchet

Nous avions prévu au mois de mars de faire une action « Stop-mégots » devant l’école et  de distribuer les cendriers de poche aux fumeurs.  Cette action a été annulée, car prévue le dernier jour avant le confinement. Nous avons donc choisi la sécurité.

A la rentrée de cette année scolaire, la police de l’environnement a demandé à la section environnement de l’école de l’assister à la tenue  d’un stand zéro-déchet , le dimanche 11 octobre,  au marché des saveurs organisé par la Ville de Saint-Ghislain.

Cette journée s’est tenue  à 200 m de notre école sur la Grand Place.

Nous avons donc ressorti nos pancartes sur le « Stop-mégots » et mis en valeur les cendriers installés sur les poubelles par la Ville.

L’école prend des couleurs

Avec la mise en application de la circulaire et les mesures sanitaires à prendre en compte au sein de l’établissement, nous sommes limités dans le projet.

Le marquage au sol n’a pas été fait que nous l’avions imaginé. Néanmoins, nous avons réalisé le(a)

  • remplacement des vieilles poubelles par des poubelles grises pour les déchets « tout » venant. Les élèves ont posés des autocollants pour indiquer les déchets à y jeter.
  • mise en place de deux ilots de tri – fabriqué et mis en peinture par les élèves dans la cour
  • mise en place de panneaux chewing-gum)
  • installation de deux ilots de tri dans le self

ilot-tri-self

 

Il manque encore quelques aménagements mais cela devrait se mettre en ordre petit à petit.

Les panneaux chewing-gum sont terminés et pour le moins magnifiquement réalisés. Pour le moment, deux sont installés à l’extérieur mais ils ne sont placés qu’à titre décoratif vu le contexte sanitaire.

Nous continuerons donc nos actions avec les contraintes sanitaires supplémentaires mais nous gardons le cap. Il est encore temps de rejoindre la team si vous souhaitez une école plus propre pour vous ou pour vos enfants.