Le vendredi 17 octobre, au sein de notre école, nous avons participé à la journée « Croque local ».

croque-local-saint-joComment  manger sainement à l’école  ?

L’idée est de sensibiliser les élèves à manger des fruits et légumes locaux de saison. Au cours de cette journée, les professeurs ont distribué aux élèves des pommes issues de la culture locale.

Pourquoi privilégier le local ?

Pour notre santé

En effet, les fruits comme les légumes locaux  sont bien meilleurs pour notre organisme et notre santé.

Les légumes et fruits locaux sont, en toute logique,  plus frais. Cette propriété permet d’éviter d’y ajouter des produits de conservation. C’est pour cette raison que les fruits est les légumes pré-cités contiennent beaucoup plus de vitamines et gardent toute leur saveur. Ils sont parfois mangés le jour même de la cueillette.

Pour la planète

Ensuite, nos produits cultivés localement ne voyagent pas étant donné qu’ils sont directement achetés par le consommateur. Cette chaîne évite d’utiliser de l’énergie fossile pour transporter ces produits. La combustion est nocive car elle émet dans l’atmosphère non seulement du dioxyde de carbone mais aussi des particules fines et différents oxydes de soufre. L’extraction et la fabrication de ces combustibles sont également polluantes.

Les produits locaux nécessitent moins de réfrigération et d’emballage.

Pour tisser des liens sociaux

Le lien direct acheteur-producteur permet d’établir un lien social. Chez certains producteurs, le client peut aller cueillir ses légumes lui-même.

Pour soutenir l’économie locale

Le producteur récupère un juste prix lors de la vente.  En passant par l’intermédiaire d’industriels, ces derniers prélèvent un bénéfice et font jouer la concurrence entre les pays producteurs. Cette pratique pénalise souvent les petits producteurs.

De plus, en achetant davantage localement, les usagers font vivre leur région plutôt que des autres villes plus lointaines.

Le challenge Croque local

Croque local propose deux niveaux. Le premier est « je croque un fruit local ».

saint-Joseph-4TQ_TB

Le second niveau est « je prépare un repas à base de fruits est de légumes locaux ».

Lorsque nous confectionnons un repas à base de ces produits frais, nous appliquons les arguments développés précédemment.

Il s’avère également que cuisiner local permet d’élargir notre  choix de produits car les petits producteurs cultivent plusieurs variétés différentes et de saisons.

En conclusion, je  dirais qu’au niveau des saveurs, je ne peux que constater une grande différence par rapport aux grandes surfaces commerciales. La fraîcheur et la teneur en vitamines des produits locaux sont inégalables !

Sources:

https://www.goodplanet.be/fr/goodplanet-challenges/