1, – Pourriez-vous vous présenter ? Quelle est votre profession?

Je m’appelle Catherine Delcampe. Je suis enseignante en éducation physique et en biologie.

2, -En quoi êtes-vous intéressé par le secteur vert ? Qu’est ce qui vous attire?

Je suis intéressé par le calme. Il n’y a pas de bruit, on est à l’écart de la ville donc dans un environnement sain. On peut observer les couleurs qui changent avec les saisons, les oiseaux et les autres animaux.

3, – Qu’est ce qui vous a amené à vous rapprocher du secteur vert?

Cela s’est fait petit à petit. Au début je travaillais souvent au jardin avec mon grand-père, j’ai donc été éduquée dans un domaine naturel. De plus, mon père était un passionné des oiseaux. Quand on allait se balader dans les bois, on parlait beaucoup de la nature. Nous concevions même des pièges pour pouvoir observer les animaux de près sans les blesser.

4, – Avez-vous suivi des formations ?

Oui, j’ai suivi une formation en ornithologie il y a 7 ou 8 ans et j’en ai commencé une de guide nature il y a 5 ou 6ans mais je ne l’ai pas terminée car je voulais juste avoir les bases.

5, – Connaissez-vous certaines associations aidant le secteur vert?

Oui, Natagora, les CRIE (centre d’initiation à l’environnement) et la Région Wallonne.

6, – Aidez-vous une de ces associations?

Je suis affiliée à Natagora. J’ai une fois été débroussailler et couper les arbres dans une réserve pour le CRIE. Avant, j’allais une fois par an retirer les déchets que l’on trouvait dans la réserve d’Harchies. J’ai aussi travaillé pour le recensement des oiseaux.

marionville

7, – Participez-vous à des actions ou des sensibilisations de la population?

Non, je suis plutôt solitaire.

8, – Avez-vous déjà visité des réserves naturelles?

Oui, les réserves d’Harchies, de Marionville à  Tertre et du bois de Strambruges.

Je connais aussi des réserves en Hollande et près du Cap Gris , Nez-Cap , Blanc nez.

9, – Est-ce que vous avez l’habitude de vous retrouver sur le terrain ?

Maintenant plus beaucoup mais plus régulièrement avant. J’allais une fois par semaine observer les oiseaux. Je suis aussi allée à ce que l’on appelle le « mercredi nature », où un guide nous apprenait à identifier les animaux tels que des papillons, des libellules ou des larves tout en faisant le recensement.

10, – Aidez-vous la nature chez vous?

J’ai de nombreux nichoirs. J’en ai pour les chauves-souris et pour les oiseaux. J’ai actuellement une chouette hulotte. Je leurs donne à manger en hiver. J’ai aussi des refuges pour insectes.