Le 19 septembre 2014, les élèves de 6ème année ont fait une observation surprenante en cours de Laboratoire d’écologie!

Après avoir été chercher des organismes à la mare, ceux-ci ont eu la surprise d’observer dans leur aquarium un organisme non identifié au cours auparavant : une nèpe. Voici une brève description de cet insecte. En effet, il s’agit d’un insecte car il dispose d’un corps en trois parties : tête, thorax, abdomen; d’ailes et d’antennes courtes.

Espèce commune des mares, cette punaise aquatique se reconnait par ses pattes antérieures développées (« préhensiles et ravisseuses »*) en forme de pince et ayant une fonction de prédation (prédatrice de larves d’insectes, d’alevins). Comme toute punaise, la nèpe est dotée d’un rostre piqueur. Sa piqûre inflige une forte douleur et paralyse la zone touchée.

A l’extrémité de son abdomen se trouve un siphon caudal qui permet à l’animal de respirer l’air emmagasinée sous les élytres (ailes dures) et captée auparavant en surface. Elle remonte donc périodiquement à la surface.

Grâce à sa couleur brune, elle se camoufle facilement dans la végétation ou dans le fond de la vase. Heureusement car son déplacement est assez lent.

nepe-scorpion-d-eau-nepa-cinerea-01

Lexique : 

* Préhensile = en parlant d’un organe permettant de prendre, de saisir.

* Ravisseuse =patte antérieure de certains insectes qui se replie comme un couteau autour d’une proie.

Sources :